La Cible

Août 2017

La Cible, magazine officiel de l’IQPF, est destinée aux planificateurs financiers et leur permet d’obtenir des unités de formation continue (UFC). Chaque numéro aborde une étude de cas touchant les différents domaines de la planification financière.

Issue link: http://digital.carswellmedia.com/i/854860

Contents of this Issue

Navigation

Page 1 of 25

2 2 DONNÉES DE BASE DES CONSEILS SELON LA SITUATION ET LA PERSONNALITÉ Étude de cas Diane change d'emploi après quelque 15 ans auprès de son employeur. Elle se demande si elle devrait utiliser la valeur de rachat de son régime de retraite pour acheter une rente ou un CRI. Mais voilà, elle a entendu une histoire d'horreur de l'ami de son conjoint : son conseiller l'aurait convaincu de sortir la valeur de son régime de retraite pour l'investir, ce qui n'était pas dans l'intérêt du client... Elle veut s'assurer de faire le choix réellement mieux pour elle, et pas celui dans l'intérêt de son planificateur financier ! Son planificateur financier lui explique que son premier devoir, c'est l'intérêt de son client et qu'il vérifie d'abord son seuil de tolérance… En fait, selon lui, il faudrait également adapter ses conseils à la personnalité de chaque client. C'est ce qu'on appelle la finance comportementale. Par exemple, le planificateur financier considère que Diane est une investisseuse du type « suiveur »… D'ailleurs, le facteur humain pourrait aussi avoir un impact sur les recommandations de produits d'assurance ! Diane et son conjoint Léon s'occupent de Camille, la fille de Léon, depuis qu'elle a fait un accident vasculaire cérébral qui l'a laissée lourdement handicapée. Avec la réadaptation, la situation de Camille commence à s'améliorer. Peut-être même assez pour qu'elle ne se qualifie plus pour le crédit d'impôt pour personnes handicapées… Comme l'état de Camille s'améliore, Diane et Léon ont décidé de vendre leur maison pour s'acheter un logement mieux adapté à la situation actuelle. Ils ont trouvé la perle rare, une jolie maison en banlieue avec un grand jardin fleuri, et ils ont décidé d'opter pour une assurance individuelle afin de couvrir leur emprunt hypothécaire en cas de décès. Devraient-ils opter pour une assurance temporaire 10 ans ou une assurance temporaire 20 ans ? Diane et sa sœur Claudette sont très proches. Claudette n'a pas beaucoup de revenus et traîne une dette étudiante qu'elle n'arrive pas à rembourser, étant donné ses petits revenus. Claudette a peur de léguer ses dettes à Diane, à son décès. Diane décide donc d'en parler à son planificateur financier afin de pouvoir, peut-être, rassurer sa sœur ! Présentation de la famille Lebeau-Rouleau Diane Rouleau 53 ans Diane est divorcée depuis plus de 10 ans. À 45 ans, elle a rencontré son conjoint actuel, Léon. Ils habitent ensemble, avec la fille de ce dernier. Côté professionnel, Diane vit une période de changements. En effet, après 15 ans à occuper le poste de chef de marque pour un fabriquant de peinture, Diane a accepté de travailler pour un concurrent, qui lui a fait une offre qu'elle ne pouvait refuser. Léon Lebeau 51 ans Léon est agent immobilier. Il a diminué son nombre d'heures de travail, depuis l'accident de sa fille, afin de pouvoir être avec elle. Léon n'a jamais été marié. Avant de rencontrer Diane, il a été en union de fait avec Simonne, la mère de sa fille, pendant 17 ans. Camille Lebeau 27 ans À 25 ans, Camille a été victime d'un accident vasculaire cérébral dû à une malformation congénitale. Malheureusement, l'événement l'a laissée lourdement handicapée. Elle ne peut plus occuper d'emploi et habite avec son père et sa conjointe. Au moment de l'accident, elle était célibataire et habitait en appartement. Elle venait de décrocher un poste de graphiste dans une maison d'édition. Claudette Rouleau 59 ans Alors qu'elle était dans la quarantaine, Claudette est retournée aux études pour terminer un baccalauréat en histoire. Elle avait l'intention d'obtenir sa maîtrise par la suite et enseigner. Malheureusement, elle et son conjoint de l'époque ont mis fin à leur relation. Comme ce dernier l'aidait financièrement, Claudette n'a jamais pu mener son projet à bien. Aujourd'hui, elle travaille à temps partiel dans un petit musée. Elle traîne toujours sa dette étudiante, qu'elle n'arrive pas à rembourser avec ses maigres revenus.

Articles in this issue

Archives of this issue

view archives of La Cible - Août 2017